Expos et institutions provençales pour rester au frais !

Le 23 juillet 2019,
Cet été, de passage ou résidant dans la région, éloignez vous de la cohue des plages en allant admirer quelques expositions ou lieux incontournables et emblématiques de notre si belle région.
Voici les recommandations de nos guides :
– Le Château de Saumane (Saumane-de-Vaucluse)
Saumane de Vaucluse est un petit village perché, surplombé par son château qui domine la vallée de la Sorgue. Depuis le début du mois de juin il est rouvert au public et une exposition au sujet du Marquis de Sade et de son oncle l’abbé de Sade (organisée notamment sous l’égide de la Société de référence des Études Sadiennes) présente des manuscrits inédits, le récit du voyage précipité de Sade à Venise, l’importance des châteaux de Sade dans sa littérature ; ou encore l’influence moderne du Divin Marquis sur les courants artistiques du XXème siècle. Un écho à la visite Marseille romantique et libertine d’Audrey !
– 3 lieux où découvrir Erwin Wurm (Marseille)
Sur une proposition du [mac] musée d’art contemporain de Marseille, les oeuvres de l’artiste contemporain Erwin Wurm seront présentées au musée Cantini. Le musée des Beaux-Arts, la chapelle du Centre de la Vieille Charité et les jardins du Château Borély (ce site sous réserve) s’en feront l’écho avec d’autres pièces. Sculptures, vidéos et performances, drôles et immédiatement accessibles, ses oeuvres jouent avec le réel pour en souligner les codes, les angoisses et les absurdités.
– Abbaye Notre Dame de Sénanque (Vaucluse)
Enserrée depuis le 12ème siècle dans le creux de son vallon provençal, l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque apparaît comme l’un des plus purs témoignages de l’architecture cistercienne primitive.
Comme il y a 900 ans, l’Abbaye abrite une communauté de Frères cisterciens qui vivent selon la Règle de Saint Benoît. Sept fois par jour, la communauté se rassemble dans l’église abbatiale pour prier. Les moines de Sénanque, dans un souci de partage, ouvrent les portes de leur Abbaye aux visiteurs : la visite permet ainsi d’admirer l’église abbatiale, l’ancien dortoir, le cloître, la salle du chauffoir et la salle du chapitre, construits aux 12ème et 13ème siècles.Situé entre Bonnieux et Gordes le château de Lacoste est un joyau incontournable du Luberon. De l’esplanade du Château, accessible toute l’année, la vue sur le château, le Luberon et le village vaut le détour ! Racheté, restauré, meublé par le couturier et collectionneur Pierre Cardin, il se visite de juin à fin août (et hors saison sur rendez-vous à partir de 10 personnes). Elodie peut vous guider ! Renseignez-vous sur nos tours sur mesure en Provence.
 Le Musée Grobet-Labadié (Marseille) :
Dans un bel hôtel particulier face au Palais Longchamp, de style appartement bourgeois du XIXe siècle, le musée abrite les très riches collections d’une famille de négociants issue de la bourgeoisie marseillaise, portée à son apogée après 1848. Réouvert en janvier dernier, notre stagiaire Diana y est allée en repérage pour vous ! Le musée présente une collection variée et inattendue d’œuvres qui séduisent et étonnent par leurs techniques, leurs matériaux et leur délicatesse. Les collections que l’on peut y admirer illustrent admirablement l’éclectisme artistique d’une famille d’amateurs « éclairés » de cette époque : tableaux primitifs du Moyen-Age, orfèvrerie et tableaux de maîtres comme Delacroix, Ziem, Monticelli, etc.
– Jean Dubuffet au Mucem (Marseille)
Peintre, écrivain, inventeur de « l’Art Brut », Jean Dubuffet (1901-1985) fut un acteur majeur de la scène artistique du XXe siècle. Empruntant à l’anthropologie, au folklore ou au domaine de la psychiatrie, il poursuit l’activité de décloisonnement opérée par les avant-gardes de l’entre-deux-guerres, dynamite la croyance en un art supposé primitif et ouvre de nouvelles voies de création. L’exposition « Jean Dubuffet, un barbare en Europe » présente 290 œuvres. L’occasion d’une belle visite au Mucem.
– Les Rencontres de la Photographie (Arles)

À travers plus de quarante expositions installées dans divers lieux patrimoniaux exceptionnels de la ville, les Rencontres d’Arles contribuent chaque été depuis 1970 à transmettre le patrimoine photographique mondial et se font le creuset de la création contemporaine. Cette année les rencontres fêtent leur 50ème édition.

– Le Château de Lacoste (Vaucluse).

Situé entre Bonnieux et Gordes le château de Lacoste est un joyau incontournable du Luberon. De l’esplanade du Château, accessible toute l’année, la vue sur le château, le Luberon et le village vaut le détour ! Racheté, restauré, meublé par le couturier et collectionneur Pierre Cardin, il se visite de juin à fin août (et hors saison sur rendez-vous à partir de 10 personnes). Il y a même un festival estival !